Les nombreux bienfaits du judo

Judo : quelles caractéristiques ?

Le judo est un sport de combat très complet qui requiert à la fois une bonne forme physique (comme pour tous les sports) mais également un très bon comportement sur le tatami.

Les principales capacités que le judo développe sont la concentration (il faut d’abord bien visualiser les prises pour ensuite les reproduire au mieux) ; le contrôle de l’agressivité (chaque geste doit être permis et non improvisé) et la confiance en soi (être capable de se dire « je vais y arriver »).

Même si le judo peut se pratiquer dès le plus jeune âge (5-6ans), vous pouvez vous y inscrire n’importe quand. Puisqu’il s’agit d’un sport technique, mieux vaut tout de même avoir une certaine souplesse. En effet, l’appareil cardiovasculaire est tout de même sollicité grâce aux efforts brefs et répétés.

Lorsqu’on commence ce sport, il faut savoir que les efforts et les « récompenses » de l’acquisition de nouvelles ceintures se font sur la durée. Il faut environ 8 mois pour prétendre à un passage de ceinture, sauf dans le cas de sessions accélérées. C’est donc sur le long terme que ce sport se pratique.

Pour ceux qui souhaitent compléter la donne, les compétitions sont tout-à-fait envisageables, mais non obligatoires. Il s’agit de combats debout et au sol à effectuer avec des adversaires d’autres villes ou régions. Le classement effectué donnera lieu à une remise de médailles sur un podium.

Les couleurs des ceintures

Le fait de changer de ceinture chaque année est très motivant pour les petits comme les grands. Les prises maîtrisées durant un niveau d’apprentissage permettent au sportif d’évoluer de façon logique et régulière. La patience est nécessaire et l’expérience reconnue officiellement. C’est aussi une fierté que d’évoluer parmi ceux qui ont le même niveau que soi.

Lorsqu’on commence le judo, la première ceinture à nouer autour de la taille et sur le kimono est de couleur blanche. La deuxième est jaune, puis orange, puis verte, bleue, et marron. Si l’âge est inférieur à 16 ans et que l’élève mérite la ceinture marron, il aura une ceinture violette. Pour prétendre la ceinture noire, il faut avoir passé de nombreuses compétitions et se déplacer pour combattre avec d’autres membres d’autres circonscriptions pour gagner des « points ».

Au bout d’un certain nombre de points et après de nombreuses victoires, la ceinture noire vous sera remise et vous pourrez enseigner ce sport si particulier.

Viennent ensuite les ceintures blanches et rouges, pour les très hauts niveaux de compétition. Enfin, si le niveau estimé par le professeur n’est pas totalement acquis, les ceintures auront deux couleurs, par exemple blanc-jaune ; jaune-orange ; orange-verte ; bleue-verte, etc. (Si elles s’abiment, vous pouvez vous en procurer de nouvelles sur king boxing).

Laisser un commentaire