Comment stimuler le catabolisme en musculation ?

Avoir un conditionnement physique agréable qui force l’admiration, c’est un rêve que nourrissent de nombreuses personnes. Les salles de gym ou de fitness sont les lieux appropriés pour porter ce rêve à son aboutissement. Ainsi, y sont pratiqués une diversité de disciplines sportives qui permettent de développer les muscles. La musculation permet un métabolisme qui se réalise dans l’organisme et qui aboutit à la construction de la masse musculaire : on parle d’anabolisme. Cependant, le résultat du métabolisme réalisé au sein de l’organisme après les exercices de musculation peut être au contraire la diminution de la masse musculaire : on parle de catabolisme. Si vous êtes fréquent dans les salles de fitness depuis des mois, voire des années, sans aucun résultat satisfaisant, la cause serait sans doute le catabolisme. Mais comment cela se produit-il ? La réponse se situe à deux niveaux : le surentraînement et l’alimentation. Plus de détails dans ce billet !

Le surentraînement

Le surentrainement est la cause numéro 1 du catabolisme que beaucoup de sportifs ignorent. Comment cela se réalise ? En effet, toute personne voulant avoir un corps musclé a tendance à se livrer à un rythme fréquent et intense d’exercices de musculation. Il se met à travailler plusieurs muscles dont les abdominaux, les adducteurs, les abducteurs, les dorsaux, les biceps, les triceps, les pectoraux et les épaules. Le hic en réalité n’est pas ces différentes activités participant à la construction du corps. Il se trouve plutôt au niveau du manque de relâchement, de repos. Plus d’informations a voir sur musculation-et-nutrition.fr .

Le fait de ne pas consacrer un temps régulier pour se reposer après la musculation est problématique. Le repos  est très important parce que naturellement le corps a besoin de se décontracter un certain temps après une activité physique ayant abouti à la contraction des muscles. Le fitness n’est-il pas en lui-même un ensemble d’activités au cours desquels plus d’une centaine de muscles se contractent à la fois ?

Il convient de noter ce secret de la musculation que peu de gens connaissent : c’est pendant le repos que se réalise l’ensemble des transformations moléculaires et des transferts d’énergie qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule aboutissant au développement de la masse musculaire. Ne pas donner au corps ce repos nécessaire, c’est donner libre cours au catabolisme, c’est le stimuler. Le surentraînement n’est cependant pas le seul stimulateur du catabolisme. Il y en a pire que lui.

L’alimentation

L’alimentation est un facteur essentiel et préoccupant dans tous les domaines du bien-être.  L’homme non assujetti à un effort physique considérable a forcément besoin d’un certain nombre d’éléments nutritifs pour se maintenir en forme. Le débutant ou l’expert en fitness en a besoin davantage. Le catabolisme rime avec la faim et la carence en protéines. Lorsque l’organisme est affamé, c’est-à-dire en manque d’aliments, il a tendance à puiser de l’énergie et des nutriments dans les muscles afin de nourrir les différents organes.

Des nombreux éléments dont l’organisme a besoin pour un parfait anabolisme, les protéines occupent une place de choix. En effet, pour une personne ayant une masse corporelle de 60 kg, le besoin journalier en protéines varie de 90 à 120 grammes. Ne pas couvrir ce besoin, c’est stimuler l’organisme à se tourner vers les muscles pour se nourrir en lieu et place des graisses qui s’en trouveraient brûlées.