Top 5 des plus grands fails dans le cyclisme

Le cyclisme n’est pas un sport sans danger. En effet, on n’est jamais à l’abri d’un accident lorsqu’on roule à toute allure sur une piste. Parfois, les chutes peuvent même causer de graves dommages corporels. Vous en doutez ? Voyez-le par vous-même en lisant ce top 5 des plus grands fails dans le cyclisme.

L’accident de Chris Froome

Alors qu’il effectuait un contre-la-montre lors du Critérium du Dauphiné, le cycliste Chris Froome a eu la mauvaise idée de lâcher son guidon pour se moucher. En temps normal, ce geste banal n’aurait eu aucune conséquence, mais il y avait une grosse rafale de vent à ce moment. Le résultat ? Il a heurté un mur de pleine face et il a dû être hospitalisé à cause de ses fractures au fémur, au coude et aux côtes. Après l’hospitalisation, il a même été obligé de suivre des séances de rééducation.

Le miracle de Rigoberto Uran

Le colombien Rigoberto Uran a survécu par miracle à une chute collective qui s’est produite lors de la 6e étape de la Vuelta. D’après ses médecins, le cycliste avait un poumon perforé et des fractures importantes aux côtes, à la clavicule et à l’omoplate. Heureusement, il s’en est remis assez vite.

La chute de Wout van Aert

C’était lors d’un contre-la-montre individuel pendant la Tour de France à Pau. Alors que Wout van Aert entamait le dernier kilomètre, il s’est accroché à la barrière dans une courbe à droite. Il est donc violemment tombé par terre et est resté immobile pendant de longues minutes.  Une opération a été inévitable pour soigner la grosse plaie qu’il a eue sur le haut de sa cuisse. Puis, il a également dû suivre une longue rééducation.

La chute de Michael Woods

Les images de la chute de Michael Woods ont certainement fait le tour des réseaux sociaux.  Alors qu’il roulait lors de la 5e étape de Paris-Nice, à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, le cycliste a fait une chute assez inquiétante. Il est donc resté sur le sol à hurler de douleur. La conséquence de cet accident était plutôt grave : une fracture du fémur droit. Il a donc dû se faire opérer dans la soirée même. Il est à rappeler que le coureur canadien a déjà subi de nombreuses chutes au cours de sa carrière.

La chute collective du Ride London femmes

Pour terminer, nous allons vous parler de la chute collective qui s’est produite lors du Ride London. Alors que le peloton féminin se trouvait à 200 mètres de l’arrivée, un tiers des cyclistes s’est soudainement retrouvé à terre. Heureusement, les dégâts n’étaient pas vraiment importants.

Vous souhaitez lire d’autres articles sur le sport ? Rendez-vous sur Fédération Française de Lose